POULETTE

Tu commences à peine à marcher, tu es déjà super greluche et tu es ma nièce.

Bon anniversaire petite fille !

Adeline

PS : Ta tante doit réapprendre à dessiner à la tablette graphique.

Et merde...

J’ai rêvé qu’on vivait depuis des années sur une réplique de la terre sans le savoir et qu’on était restés coincé à la même époque (la nôtre, donc) sans évoluer.

J’apprenais donc que la vraie terre existait toujours, mais qu’elle était à l’abandon parce qu’elle était en train de mourir, elle avait rétréci et s’était trop rapprochée du soleil.

J’allais donc la visiter (en volant, naturellement) et effectivement, elle était toute petite (à peu près de la taille de la planète du Petit Prince), je voyais ce qu’il y avait dessus, un paysage à la fois futuriste et post apocalyptique.
La Terre était enchaînée avec un énorme cadenas tout rouillé. Et j’étais frustrée de pas pouvoir me poser dessus parce qu’il y faisait trop chaud.

Adeline

Renaaaaaaaaart

Une nuit, j’ai rêvé que j’étais le Petit Prince et que j’essayais d’apprivoiser un collègue représenté par le Renard.


* l’essentiel est invisible pour les yeux.

Adeline

Après des mois de silence à inventer toujours plus d’excuses foireuses pour répondre à la question “C’est quand que tu le remets à jour, ton blog”, j’ai décidé de combattre la Procrastination et de revenir à la vie des blogs.

“Adeline in Slumberland”, c’est parce que Adeline, c’est mon prénom (ha oui ?!) et Slumberland, c’est en référence à Little Nemo in Slumberland, la bande dessinée de Winsor McCay qui raconte les rêves d’un petit garçon.

Quand j’ai crée ce blog, il y a quatre mois – c’est dire si j’ai mis le temps -, c’était dans le but de n’y mettre que des illustrations de mes rêves (toute personne me connaissant un minimum sait que j’ai une activité onirique assez intense). 
Finalement, pour ne pas trop me restreindre et donner une chance à ce blog de subsister plus de deux mois, il n’y aura pas de règles, pas de concept, je peux aussi bien raconter ma vie, parler de musique ou mettre mes dernières illustrations. 
Il n’y a qu’un seul mot d’ordre, et pour bien m’en rappeler, j’ai collé un petit post-it au dessus de mon bureau

À très bientôt, donc.
Adeline

1 24 25 26